CURSUS DECOFI

FORMATION AU DIPLÔME D’EXPERTISE COMPTABLE ET FINANCIÈRE (DECOFI)

PRÉSENTATION DU CURSUS

CONTEXTE

Le traité de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), entré en vigueur le 1er août 1994 et consacrant la volonté de ses États membres d’étendre leur intégration à la sphère économique au sens le plus large de l’expression, accorde une place de choix à l’amélioration et l’harmonisation des législations et des normes juridiques, financières/comptables au sein de l’UEMOA avec comme objectif de mieux réussir son insertion dans l’économie mondiale.

La réalisation d’une telle ambition, dans un monde dominé par l’initiative privée, conduit tout naturellement à la modernisation de l’organisation de l’activité économique et en particulier des entreprises.

Dans cette perspective, diverses initiatives ont été entreprises au sein de l’espace UEMOA pour promouvoir l’investissement par l’amélioration notamment du cadre règlementaire, fiscal et financier de l’entreprise dont la mise en œuvre du Système Comptable Ouest Africain (SYSCOA). Ce référentiel comptable commun à tous les Etats membres de l’UEMOA et en parfaite harmonie avec le Système Comptable de l’OHADA (SYSCOHADA) a nécessité, pour sa bonne application, la mise en place de structures et d’outils nationaux et communautaires parmi lesquels le Diplôme d’Expertise Comptable et Financière (DECOFI).

Le cursus de formation est donc une des composantes d’un ensemble de dispositions communautaires visant à organiser la profession comptable et à instaurer des pratiques comptables uniformes qui garantissent la qualité et la fiabilité de l’information financière en conformité avec les normes internationales.

Il est régi par le Règlement 12/2000/CM/UEMOA du 22 Novembre 2000 qui énonce, dans son article 2, l’institution d’un ensemble coordonné de formations, d’examens et de stage conduisant à l’obtention du Diplôme d’Expertise Comptable et Financière (DECOFI) commun aux Etats membres de l’UEMOA.

Cet article précise aussi le déroulement du cursus ainsi qu’il suit :

  • un cycle de « Formation théorique et technique approfondie» d’une durée d’une année, ouvert aux titulaires d’un diplôme de 2ème cycle universitaire ou d’un diplôme reconnu équivalent, dans les conditions fixées par les articles 4 à 9 du Règlement. Le cycle est sanctionné par  un « Diplôme d’Études Supérieures de Comptabilité et Gestion Financière (DESCOGEF) » conformément aux articles 10 à 14 ;
  • l’accomplissement d’un stage professionnel de trois années dans les conditions prévues aux articles 16 à 27 ;
  • un diplôme final appelé « Diplôme d’Expertise Comptable et Financière (DECOFI) » décerné aux candidats qui, après validation de leur stage professionnel, ont subi avec succès les épreuves d’un examen final, prévu aux articles 28 à 35.

PUBLIC CONCERNE

La formation s’adresse aux :

  • professionnels de la comptabilité désireux d’obtenir le Diplôme d’Expertise Comptable et Financière ;
  • étudiants titulaires d’un diplôme de niveau Bac + 4 ans au moins en comptabilité, finance et gestion, ou d’un diplôme reconnu comme équivalent.

PROFIL DE SORTIE

Le dispositif doit permettre de former des professionnels de qualité, par référence :

  • d’une part, aux standards internationaux fixés par l’International Federation of Accountants (IFAC), le Comité Intergouvernemental sur les Normes Comptables Internationales de la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED), l’International Accounting Standards Board (IASB) ;
  • et, d’autre part, aux spécificités de la région liées notamment au Système Comptable Ouest Africain (SYSCOA) et aux dispositions du Traité de l’Organisation pour l’Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires (OHADA) contribuant à l’harmonisation effective des conditions d’exercice de la profession comptable et à l’application effective de la liberté d’établissement des ressortissants des Etats membres dans tous les pays membres de l’Union.

Les professionnels de haut niveau ainsi formés seront les garants de la qualité et de la fiabilité des états financiers, mais aussi les conseillers indispensables des opérateurs économiques dans les Entreprises, les Cabinets et les Administrations financières des États membres, contribuant ainsi à impulser, accompagner et faire aboutir les réformes économiques et financières initiées dans l’UEMOA.

DÉBOUCHÉS

  • Cabinets d’Expertise Comptable, d’Audit et de Commissariat aux comptes ;
  • Entreprises, Administrations et autres Organisations.

ORGANISATION DE LA FORMATION

Le cursus de formation à l’expertise comptable et financière  comprend trois étapes :

  • la formation théorique et technique approfondie dont l’accès est conditionné par l’obtention d’un diplôme de 2ème cycle universitaire ou d’un diplôme admis en équivalence par la CREFECF (Commission Régionale pour la Formation des Experts Comptables et Financiers). La formation se déroule sur une année académique. Cette étape est sanctionnée par l’examen conduisant au Diplôme d’Études Supérieures de Comptabilité et Gestion Financière (DESCOGEF), de niveau Bac + 5 ans (grade Master Professionnel – Master’s Degree) ;
  • le stage professionnel d’une durée de trois (3) années est accompagné de « séminaires d’appui professionnel »  d’un volume horaire annuel de 120 heures.

Il est effectué dans un cabinet d’Expertise Comptable. Au maximum, une année du stage peut se passer dans une entreprise Au termes des trois années, le stage est sanctionné par une Attestation de validation de stage obligatoire prévue à l’article 27 du  règlement 12/2000/CM/UEMOA du 22 Novembre 2000 ;

  • l’examen final est ouvert aux titulaires d’une attestation de validation de stage.

Il se présente sous la forme d’une session annuelle de quatre épreuves que sont : la rédaction et la soutenance d’un mémoire, une épreuve écrite : l’Audit contractuel et Contrôle légal des comptes  et deux épreuves orales  à savoir le Grand oral professionnel et l’anglais.

La réussite à cet examen permet d’obtenir le Diplôme d’Expertise Comptable et Financière (DECOFI) qui habilite à exercer la profession d’Expert-Comptable et Financier ainsi que celle de Commissaire aux comptes dans tous les pays de l’UEMOA.

Comme tout programme d’enseignement supérieur, le Diplôme doit faire l’objet d’une mise à jour évolutive afin de garantir l’atteinte des objectifs poursuivis par son institution ; un nouveau projet de règlement de révision du cursus est donc en voie d’adoption par l’UEMOA.

 

Rédaction :

LAMINE SEYDOU TRAORE
EXPERT-COMPTABLE DIPLÔME / COMMISSAIRE AUX COMPTES
EXPERT EN ÉCONOMIE NUMÉRIQUE
MANAGER ASSOCIE au Cabinet d’Expertise Comptable KANAGA CONSULTING Bamako Mali
Actuellement Membre du Conseil de Régulation de l’Autorité malienne de Régulation des Télécommunications/TIC et des Postes (AMPRTP) Chargé des questions économiques

 

 

Close
Aller à la barre d’outils